4 tendances Retail Euroshop 2020

Nous avons eu la chance de participer à cette grande messe triennale qu’est Euroshop à Düsseldorf. C’est *le* salon mondial du Retail. Et c’était une learning expedition organisér par Business France avec nos collègues de Deewee, Alkemics, Alcmeon, Acteos et Belive.

1/ Priorité à l’expérience client

Plus que jamais, les retailers ont compris que les magasins n’étaient plus seulement des points de vente mais aussi des lieux où on pouvait se rencontrer, se restaurer, trouver des produits, des réponses, des services mais aussi du plaisir et de l’étonnement.

L’enseigne Edeka Zurheide propose des corners qui expriment avec force l’identité d’une marque : Haribo, Kinder, Ferrero.
Et… oh surprise… en son sous-sol, le restaurant gastronomique Setzkasten, n°1 de Düsseldorf !

2/ La reconnaissance d’images est prête pour le magasin

… pour payer…

Cette caisse Sunmi propose un paiement par reconnaissance de visage
Payez en cash, QR code ou ‘Face pay’

… pour compter les clients et suivre le trafic en magasin…

… pour surveiller les linéaires, les stocks et ruptures.

Captana par SES Imagotag

3/ Les bornes ne sont plus des gadgets

Combien de fois avons-nous pu voir de bornes ‘test’ en magasin, en panne ou débranchées ? Les cas d’usage sont maintenant clairs sur l’extension d’offre et sur les produits sensibles.

Ici, achat en caisse de cigarettes
… ou de préservatifs, lames de rasoirs et médicaments.

4/ L’information en linéaire devient reine

Voir toutes ces étiquettes électroniques de plus en plus sophistiquées m’a fait penser au monde des jeux vidéos. A l’époque des premières consoles portables, Nintendo avait sorti une Gameboy noir et blanc afin de privilégier l’autonomie et la portabilité. Maintenant, la Switch affiche des millions de couleurs en HD. On peut donc imaginer que ces étiquettes trois couleurs suivront une progression équivalente.

Les étiquettes électroniques deviennent de véritables fiches produits.
L’éventail des possibles devient immense, chez Pricer…
… ou SES Imagotag
L’affichage s’adapte même à la charte de l’enseigne. Ici, une expression très glamour.

Offre de stage ingénieur IA / reconnaissance d’image

(la suite, c’est pour notre référencement Google #SEO)
#
# Offre de stage 24/01/2020
#

your_project = ?

our_project = set(["machine learning", "deep learning", 
"pattern matching", "réseaux de neurones à convolution", 
"feature vectors", "nearest neighbors", "similarity scores", 
"classification d’image", "détection d’objet", "apprentissage profond", 
"mise en correspondance", "images complexes", "tensorflow", 
"keras", "pytorch", "opencv",  "scipy", "numpy", "annoy",
"lille", "euratechnologies", "gratification", 
"imt lille douai", "thèse CIFRE si affinités"])

if your_project.issubset(our_project) and len(your_project) > 2 :
    print ("Ecrire à irwan@retailshake.com")
else:
    print ("♡")

Deep learning : reconnaissance d’un pack produit

Voici une courte vidéo du projet de deep learning que nous avons mené avec PicWicToys. Cette application est dédiée aux équipes en magasin. Elle leur permet de visualiser instantanément leur positionnement concurrentiel sur un produit donné.

Il est inutile de manipuler la boîte pour scanner le code-barre. L’intelligence artificielle par apprentissage profond (deep learning) reconnaît le packaging, qui reste sur l’étagère.

Le conseiller peut ainsi comparer son prix avec les magasins voisins, ainsi que son stock et son e-merchandising.