Réaliser son benchmark facilement en 6 étapes clés !

Le benchmark regroupe l’ensemble des analyses comparatives menées par une entreprise à différents niveaux. De cette manière, le benchmark est un outil marketing d’importance majeure pour le développement de toutes les structures économiques.

Si le benchmarking est parfois confondu avec la veille sectorielle, il est pourtant davantage poussé que cette dernière. Bien connaître le fonctionnement d’un benchmark concurrentiel et comment le réaliser sont des atouts majeurs pour la pérennité d’une business unit.

Par ailleurs, sur des marchés de plus en plus concurrentiels, il est stratégique de connaître avec précision les positions des différents acteurs. Ainsi, le benchmarking est une pratique qui permet d’affiner le business model de chaque entreprise. Découvrons comment la solution Retail Shake aide à performer dans ce domaine stratégique au long de ses 6 phases.

 Qu’est-ce qu’un benchmark ?

 

Quand on parle de benchmark, on pense surtout au benchmark concurrentiel “externe”. Dans ce cas, il s’agit d’un banc d’essai incluant des acteurs situés en dehors de l’entreprise. Cela dit, le benchmark peut aussi être mené en interne pour faire émerger les best practices ou corriger des carences.

Si l’on s’intéresse plus encore aux benchmark externes, on s’aperçoit qu’il en existe trois grands types :

– le benchmarking compétitif (ou concurrentiel) ; c’est le plus répandu. Dans ce type d’étude, il s’agit de se comparer aux leaders de son secteur. Nous verrons que la qualité de la veille tarifaire et des relevés de prix concurrence sont le point critique de ce type de benchmark.

– le benchmarking fonctionnel ; ici on s’intéresse à un service particulier de chaque organisation. Les entreprises comparées ne sont pas des concurrents directs, mais appartiennent au même secteur d’activité.

– le benchmarking horizontal (ou générique) ; dans ce type d’étude, on considère des acteurs de secteurs différents, reconnus pour leur expertise sur un sujet particulier.

En résumé, l’enjeu d’un benchmark c’est toujours de collecter les meilleures pratiques pour les appliquer.

De plus, la qualité des données collectées est le facteur de réussite du benchmark. La solution 360° de Retail Shake permet de faciliter le succès de cette étape. Découvrons les grandes phases opérationnelles de tout benchmark.

#1 Définir le périmètre de son benchmark

 Comme nous l’avons découvert, plusieurs types de benchmarks coexistent. En amont de toute étude, il est indispensable de bien cerner son périmètre et ses attentes. Cette phase préalable permet aussi de dégager les objectifs SMART du benchmark.

 #2 Bien connaître sa concurrence

Parfois, ce sont des conclusions tirées d’études préalables qui déclenchent la nécessité d’un benchmark. Aussi, la veille sectorielle et les relevés de prix concurrence sont des révélateurs précieux.

De la même manière, la veille concurrentielle, au niveau d’une marque ou d’une enseigne est stratégique pour réaliser un bon benchmark. En effet, la philosophie du benchmarking repose sur la connaissance fine de ses concurrents et de son secteur.

 #3 Collecter les données

Nous l’avons vu, le point critique d’un benchmark est la richesse et la fiabilité de la donnée. Retail Shake fournit un outil puissant et simple d’utilisation pour connaître les insights concurrentiels de nombreuses entreprises à travers des millions de références indexées.

Ainsi, la phase d’agrégation de la donnée s’en trouve simplifiée et fiabilisée. Ce sont deux atouts incontournables pour le succès du benchmark concurrentiel.

 

#4 Étudier les résultats en profondeur

Les résultats d’un benchmark compétitif font émerger différents écarts. En fonction de l’étendue de l’étude, plusieurs signaux sont concernés. C’est la compilation de ces différentes données qui est mise en forme, à l’aide de diagrammes en radar par exemple.

#5 Définir des plans d’action

Le benchmark s’avère aussi être un puissant outil de management. En partageant les résultats avec les collaborateurs, le benchmark est un levier de co-construction de la stratégie. Intuitive et agile, Retail Shake est l’application parfaite pour aider à susciter l’adhésion des équipes au quotidien.

 #6 Mesurer la performance des décisions

Enfin, la poursuite des objectifs est le gage opérationnel du benchmark. En proposant une solution de veille sectorielle légère et simple d’utilisation, Retail Shake est l’application réactive qui permet de monitorer l’impact de sa chaîne décisionnelle.

 

Vous souhaitez doter vos équipes d’un outil puissant et à 360° pour vous aider à réaliser votre benchmark et votre veille concurrentielle ? Demandez sans attendre une démo de notre app !

Interview de notre CSM, Laure Herneque

Aujourd’hui nous nous intéréssons à notre CSM pour que vous puissiez la connaître et mieux comprendre son rôle au sein de Retail Shake .

Bonjour Laure, peux-tu nous en dire plus sur toi? 

Je m’appelle Laure, j’ai 23 ans et j’ai rejoint Retail Shake il y a un an et demi. Durant ma dernière année de master en Nouvelles Technologies de l’Information et Communication et gestion internationale des Entreprises, j’ai été recrutée pour un stage de 6 mois en tant que Business Developer et j’ai été lancée sur les secteurs de la maison (déco, ameublement, literie, électroménager …). À la fin de ce stage, nous avons décidé de prolonger l’aventure en CDI, au même poste. L’avantage de travailler dans une start-up, c’est que nos missions sont beaucoup plus variées : « chasse », négociations, vente, chef de projet, après-vente… mais voilà, au bout d’un moment, il devient important de séparer ses missions pour que les Business Developer puissent continuer à s’occuper de nouveaux clients et mener à bien leurs missions. De plus, il est important qu’une personne puisse centraliser toutes les remontées clients pour satisfaire le plus grand nombre ! 6 mois après le début de mon CDI, Irwan et Morgan (directeur commercial à ce moment) m’ont donc proposé de devenir Customer Success Manager, pensant que mon profil correspondait bien aux besoins, et j’ai accepté avec plaisir, motivée par les missions proposées et par la confiance qui m’est accordée. Je suis maintenant en transition sur ce poste depuis Février, accompagnée par Fréderick, un coach qui m’aide à découvrir les spécificités de ce métier. 

CSM, c’est quoi au juste ? 

  Le Customer Success Manager, c’est la “tour de contrôle” en matière d’écoute et de satisfaction client ! Il est au cœur de la relation client et leur permet d’avoir un interlocuteur “privilégié” pour se faire entendre. Il est la voix du client au sein de l’entreprise, pour représenter leurs demandes, leurs besoins et doit aussi être capable de les anticiper. La mise en place et le suivi de KPI sur la satisfaction est également une de ses missions. En étant clé dans la satisfaction client, il l’est aussi forcément dans leur fidélisation. 

Pourquoi avoir créé ce post au sein de Retail Shake? 

Même si CSM est un métier assez nouveau, il est central dans la stratégie d’une entreprise. La satisfaction client et l’excellence relationnelle faisant partie de la culture Retail Shake, c’est tout naturellement que ce poste a été créé ! 

Quelles sont tes missions ?

Mes missions sont très variées, la plus importante est la gestion du portefeuille client, la résolution des problèmes (ou devrais-je dire : informer l’équipe tech des problèmes, car sans eux, je ne saurais satisfaire les clients, je ne fais que sublimer leur travail finalement 🙂 ), la participation aux projets, mais il y a aussi le suivi des KPI, les temps de partage avec les autres équipes, l’évaluation de la satisfaction client à travers des questionnaires ou des rendez-vous dédiés à ce sujet, la participation à la rédaction des newsletter clients, à la Retail Shake Academy, la QA (Quality Assurance) … 

Qu’est ce que tu aimes dans ce job? 

J’aime ce que je fais principalement parce que je suis très empathique, j’aime donc beaucoup les contacts humains et ils font partie intégrante de mon quotidien, que ça soit avec nos clients ou avec mes collègues. J’adore partager mon enthousiasme et ma bonne humeur ! D’autre part, je suis animée par la réussite, quand les clients nous appellent pour nous dire qu’ils sont contents, je suis encore plus contente qu’eux, haha ! J’adore me « casser la tête » pendant des heures devant un fichier excel pour trouver pourquoi il y a un problème et aider mes collègues à les résoudre. Bref, il y a 6 mois je ne connaissais pas ce métier, et je pense avoir finalement trouvé un poste qui me plaît et pour lequel je suis contente de me lever chaque matin !

Face à la valse des prix, la veille tarifaire vous aide à garder le rythme.

Face à la valse des prix, la veille tarifaire vous aide à garder le rythme.

Face à la valse des prix, la veille tarifaire vous aide à garder le rythme.

Les derniers évènements internationaux pandémie, guerre, inflation et ralentissement économique- rendent toutes les prévisions tarifaires obsolètes. Il est bien difficile de prédire le prix des produits à moyen terme. Les courbes se brisent, les tableaux connaissent des chiffres records, les modèles passés ne sont plus exploitables. Face à cette
(r)évolution des paradigmes et cette valse des prix, la veille concurrentielle quotidienne permet de trouver des repères et de rester dans la course. Dans cet article, nous verrons en quoi la situation actuelle est exceptionnelle et comment le meilleur outil du marché peut vous aider.

Pour les marques, un casse-tête tarifaire.

Il devient hasardeux de prédire les prix des matériaux dans le secteur du bricolage, des objets déco, de l’alimentaire… tant les incidences se jouent à de multiples niveaux. La hausse du prix du gaz, par exemple, a une influence directe sur le prix des tomates élevées sous serres. Le prix du blé et du maïs augmente également, entrainant avec lui tout le secteur alimentaire. Le prix du pétrole flambe lui aussi, et cela s’ajoute à une révolution de la logistique import/export suite aux vagues du Covid, impliquant une hausse du tarif des transports à tous les niveaux… Et ce ne sont là que quelques exemples. Toutes ces données viennent bouleverser les modèles économiques. La trésorerie est la première impactée. La stratégie pricing et le marketing-mix sont sous tension.

Pour les enseignes, des marges de manœuvre limitées.

En bout de chaine, les enseignes sont confrontées à des clients de plus en plus attentifs aux prix. L’augmentation des prix n’a fait qu’accroître un phénomène déjà largement observé ces dernières années. Grâce à leurs smartphones, les consommateurs sont informés du prix de chaque article, en temps réel. La tension financière actuelle a eu pour effet de durcir encore cette tendance, entrainant dans son sillage des pratiques commerciales de plus en plus dynamiques.

Un avenir incertain.

Qui peut prédire les prochains changements de rythme ? Personne. Pas même l’OCDE qui déclare dans son rapport de mars 2022 : l’impact économique du conflit est très incertain et dépendra de la durée de la guerre et des réponses des États. C’est donc bien désormais l’observation en temps réel des marchés qu’il convient de prioriser pour définir sa politique tarifaire. La veille concurrentielle apporte des repères, encore faut-il pouvoir accéder à des informations fiables, complètes et synthétiques.

L’importance de rester collé au marché.

S’il est important de conserver l’équilibre entre prix psychologique et rentabilité, il n’est pas moins primordial de connaître parfaitement les tendances tarifaires du secteur afin de rester dans la course. La veille concurrentielle est au cœur des stratégies. Cependant, face à l’évolution constante du prix des matières premières, les prix s’affolent. Nous avons observé une augmentation significative des changements de prix quotidiens. Tous les secteurs sont impactés par cette agitation des marchés. Les stratégies tarifaires se challengent désormais chaque jour.

Retail Shake, veille tarifaire en temps réelle.

Retail Shake propose une solution qui scrape au quotidien les données concurrentielles dont les données tarifaires de centaines d’enseignes et de milliers de marques. Sans équipement particulier, sur votre ordinateur de bureau actuel, vous pouvez bénéficier dès demain de la solution Retail Shake. Les datas sont nettoyées au quotidien par nos experts afin de vous assurer une fiabilité optimale. Notre équipe est à votre disposition pour un suivi personnalisé, l’activation de fonctionnalités ciblées et la résolution des problématiques dans les meilleurs délais.

Comment affiner sa stratégie pricing, concrètement.

Dans l’outil Retail Shake (en ligne ou via l’appli), vous accédez à un onglet « votre marque ».
Cette page affiche immédiatement le top prix, ce qui vous permet de vérifier vos performances. Vous pouvez les exporter sur Excel ou CSV si besoin.
En un clic, vous pouvez également consulter les différences de prix selon les enseignes et même une liste des enseignes où vos produits sont les plus distribués selon le prix.
De même, toutes ces informations prix sont disponibles sur les produits de vos concurrents. Retail Shake affiche les concurrents qui vendent le même produit que vous et les prix correspondants. Les différences de prix entre vos concurrents et vous sont signalées. Vous situez très rapidement votre positionnement prix. Pour les magasins à proximité où le produit est disponible, vous avez la mention “Magasin proche”
Vous pouvez ainsi détecter où sont vos performances et celle des marques du secteur en temps réel pour affiner votre stratégie de prix.

Black Friday & Cyber Monday : Les 7 tips de Retail Shake pour booster vos ventes !

Comment tirer son épingle du jeu durant le Black Friday et Noël ?

Le vendredi 26 Novembre 2021 lancera l’un des événements les plus importants pour le e-commerce : le Black Friday et deux jours plus tard le Cyber Monday.  Après ces deux grandes opérations commerciales, il faut se tenir prêt pour Noël. 

Avez-vous les bons produits, en quantités suffisantes, aux bons prix ? Quels sont les avis des consommateurs ? Leurs attentes ? Quelles sont les marques qu’il faut suivre ? Quels sont les produits stars ?

On partage avec vous toutes ces questions.

Grâce à notre outil Retail Shake, on a défini pour vous 7 tips pour préparer au mieux le Black Friday. Découvrez comment affiner votre stratégie et pourquoi Retail Shake est votre meilleur allié face à cet évènement hyperconcurrentiel.

Infographie black friday

Qu’est-ce que le Black Friday ?

Il s’agit d’une gigantesque opération commerciale, apparue dans les années 50 aux Etats-Unis qui a lieu le vendredi avant Thanksgiving. Cette opération est une journée à « prix cassés » un mois avant Noël. Elle est devenue un rendez-vous incontournable, d’autant plus que de nombreux internautes ont déjà commencé leurs achats de Noël.

Quels magasins et quels produits ?

Aujourd’hui, la quasi totalité des marques et enseignes proposent des promotions pendant le Black Friday. On retrouve donc les géants du web comme Amazon, Cdiscount ou encore FNAC Darty. Pendant cette opération, les consommateurs trouveront principalement des produits high tech, les meubles et le gros électroménager sont très sollicités pendant cette période commerciale.

Liste non exhaustive d’acteurs importants (suivis par Retail Shake 😉) : Amazon, CDiscount, La Redoute, ebay, ManoMano, Fnac Darty, Boulanger

Afin d’en tirer le meilleur profit, voici un petit guide pour vous préparer au mieux au Black Friday. Découvrez comment gérer votre stratégie et pourquoi Retail Shake devient votre meilleur allié !

Pourquoi la concurrence est-elle plus rude pendant le Black Friday ?

Le Black Friday se déroule juste avant la période de Noël, il y a donc une forte demande des consommateurs. Leur but étant de trouver les produits au meilleur prix.

Entre les ventes privées, les ventes flash, les offres promotionnelles ou encore les périodes de soldes, les prix sont très compétitifs et varient d’une enseigne à une autre pour un même produit.

1/ Avez-vous une bonne veille concurrentielle ?

Il est d’autant plus important de réaliser une veille concurrentielle avant cette période de fortes promotions. Retail Shake est un outil de veille à 360° qui vous permet de suivre les marques et les enseignes qui vous intéressent. Vous pouvez ainsi comparer vos produits avec ceux de vos concurrents. Vous suivez les prix, les avis clients, le merchandising, la géolocalisation de vos produits et les stocks de votre enseigne/marque ou ceux de vos concurrents. Cela vous permettra de savoir quels produits seront vendus par ces derniers et de connaître leurs politiques promotionnelles.

2/ Anticipez l’importance de l’événement.

Pour anticiper le Black Friday, il faut préparer votre site e-commerce à l’augmentation du trafic que cela va engendrer.

  • Parcourir le site web sur des appareils mobiles (tablettes, smartphone) et sur un ordinateur de bureau.
  • Faciliter l’expérience utilisateur (responsive, page Black Friday dédiée…)
  • Anticiper le nombre de visites afin de prévenir les risques de pannes.
  • Vérifier les performances de votre site et la vitesse du site. Un trop long temps de chargement entraînera directement ses visiteurs à le quitter sans rien avoir acheté.

3/ Optimisez votre veille tarifaire.

Pendant le Black Friday, les prix sont très compétitifs et varient d’un site e-commerce à un autre pour un même produit. Il faut donc être vigilant sur sa veille tarifaire afin d’être vu comme le meilleur aux yeux du consommateur.

Retail Shake propose une veille tarifaire intelligente. En effet, notre outil est capable de collecter quotidiennement les pages produits de vos clients et de vos concurrents actuels et futurs. Enfin, notre intelligence artificielle établit une correspondance entre ces produits.

Avec notre solution, vous êtes informés et alertés automatiquement au quotidien sur les enseignes concurrentes, le nombre de références communes avec ces dernières, ainsi que leurs indices prix.

Les fiches produits d’une suspension de la marque Seynave dans l’outil Retail Shake.

Si vous souhaitez en savoir plus sur votre veille tarifaire, consultez notre article à ce sujet.

4/ Préparez vos stocks

Pendant cette importante opération commerciale comme le Black Friday, il est nécessaire de prévoir une quantité de produits en stock suffisante afin de répondre à la forte demande des consommateurs. Il faut donc prévoir vos stocks et vérifier le niveau de votre inventaire afin d’avoir une quantité suffisante de produits.

Pour mieux suivre vos produits stockés, Retail Shake géolocalise vos stocks. Ainsi, vous pouvez voir sur la carte, ceux qui sont présents dans chaque magasin. De plus, vous êtes alertés au quotidien sur la valeur et la quantité de vos stocks. Mais également sur les ruptures et sur les surstocks.

Capture d’écran de notre outil pour la suspension Townshend de la marque Eglo. On voit la quantité de stocks de ce produit présente dans chaque magasin.

Retrouvez nos articles sur ce sujet : la maîtrise de vos stocks et la disponibilité de vos produits et mais où sont vos produits ?

5/ Surveillez vos avis clients

Les consommateurs sont très sensibles aux avis clients sur les produits : près de 9 consommateurs sur 10 consultent les avis d’un produit avant de l’acheter. Grâce à Retail Shake, vous pouvez surveiller les avis sur vos produits et les comparer à ceux de vos concurrents.

6/ Améliorez votre merchandising

Les points de vente sont stratégiques dans le parcours client. Nous vous proposons une nouvelle façon de surveiller les bonnes et mauvaises pratiques de vos collaborateurs, comme celles de vos concurrents.

Retail Shake vous permet de partager vos best practices merchandising auprès de votre communauté (autre magasin, centrale, fournisseur…).

Si vous souhaitez en savoir plus sur L’optimisation de votre merchandising, consultez notre article à ce sujet.

7/ Choisissez la bonne photo principale

La photo principale de votre produit est un des éléments les plus importants de votre site e-commerce. Les photos qui mettent en avant votre produit font partie des informations qui incitent le plus le consommateur à acheter, devant les avis-clients et la description des produits.

Il ne faut pas oublier que vos visiteurs de votre site ne peuvent ni toucher, ni voir vos produits. Leur seul moyen d’avoir une vision de votre produit passe avec les visuels de vos fiches. Il est donc indispensable d’avoir la meilleure photo principale. Retail Shake vous permet de visualiser les photos de vos produits mais aussi, celles de vos concurrents.

Après le Black Friday, arrive le Cyber Monday puis Noël.

Le Cyber Monday est une opération commerciale qui suit le Black Friday. Cette année elle aura lieu le lundi 30 Novembre. Le Cyber Monday est donc l’équivalent en ligne du Black Friday avec des promotions encore plus importantes que celles du vendredi.

Préparez-vous à ces gigantesques opérations commerciales avec Retail Shake !


Il devient indispensable de tout savoir, plus vite, mieux et avant les autres !

4 facteurs psychologiques de la fixation des prix de vente

La fixation des prix est l’un des principaux leviers permettant à l’entreprise de réaliser des bénéfices. C’est donc un élément essentiel du marketing-mix et cela présente un vrai enjeu stratégique pour l’entreprise. Il existe de très nombreuses façons de fixer les prix des produits. Parmi les tactiques de fixation des prix les plus répandues, on retrouve le pricing psychologique (facteurs psychologiques de la stratégie de tarification) que nous allons développer dans cet article. 

illustration sur les facteurs psychologiques de la fixation des prix

Qu’est-ce que le prix psychologique ? 

Le prix psychologique ou prix d’acceptabilité est une notion stratégique du marketing qui consiste à fixer le prix supposé “parfait” ; le prix idéal qui permet de réaliser le plus de conversions et donc de booster son chiffre d’affaires. C’est le prix auquel votre produit est susceptible d’attirer le plus d’acheteurs. Cette tactique de fixation des prix est à distinguer du concept de low cost car son but n’est pas de proposer à tout prix, des produits à prix cassés et très bas. Le pricing psychologique imbrique d’ailleurs deux limites de prix d’acceptabilité. Le prix maximum au-dessus duquel la cible perçoit le produit comme trop cher et le prix minimum en dessous duquel de nombreux clients potentiels n’accordent plus de crédibilité quant à la qualité intrinsèque du produit. Dans l’un ou l’autre de ces deux cas, l’entreprise perd des clients potentiels. 

Quels sont les facteurs psychologiques de la fixation des prix ? 

Purement théorique, le prix psychologique dépend avant tout de la cible, des tendances actuelles autour du produit et de la période d’exposition. Cependant, certains facteurs psychologiques ont des répercussions vérifiées sur la perception des produits et du prix. 

On vous présente 4 facteurs psychologiques de la fixation des prix de vente en e-commerce. 

L’efficacité du prix rompu (charm pricing)

La stratégie de prix rompu est certainement l’une des stratégies de tarification psychologique les plus populaires. Aussi appelée le charm pricing, cette stratégie pricing s’appuie sur l’effet psychologique des chiffres impairs et très souvent le pouvoir du chiffre 9 pour modifier totalement la perception du prix affiché. Des études neuromarketing prouvent que la simple différence d’un centime change tout et peut booster les ventes. Il n’est alors pas rare de voir les entreprises proposer un produit à 9,99 € au lieu de 10 €. 

Si les clients perçoivent ces deux prix comme ayant une valeur complètement différente, c’est parce que l’attention du cerveau humain est conditionnée pour mémoriser plus facilement le premier chiffre des unités, celui le plus à gauche avant la virgule. Le client a donc l’impression d’une vraie différence de prix qui lui permet de réaliser des économies. 

L’influence du prix de pénétration

Le prix de pénétration est appliqué par de nombreuses grandes entreprises comme Amazon Prime, Netflix, Spotify…et ça marche. Cette méthode privilégie une période d’essai ou de tarification très basse dans le but de captiver l’attention du client. L’entreprise espère le fidéliser avec cette technique. Le client perçoit la valeur du produit ou du service en l’utilisant pendant la période d’essai et accepte de payer le tarif réel pour continuer à en bénéficier. L’entreprise peut à ce moment augmenter ses prix. 

L’influence des créateurs de trafic

De nombreuses études ont démontré que le consommateur aime avoir l’impression de réaliser une bonne affaire. D’un autre côté, certains produits d’une entreprise attirent plus les clients que d’autres. Ce sont les créateurs de trafic. Appliquer des promotions et des prix bas sur ces produits peut augmenter le trafic sur le site et attirer les clients. Cette technique offre deux avantages potentiels : d’abord, les créateurs de trafic permettent de booster les ventes unitaires. Ils captent l’attention des clients qui une fois sur le site peuvent découvrir un second type d’offres, les améliorateurs de marge. Les clients sont moins sensibles aux prix de ces améliorateurs de marges, permettant aux entreprises de pouvoir faire glisser leurs prix afin d’améliorer la rentabilité.

Le design de votre prix compte !

Porter une grande attention au design du prix peut avoir des répercussions sur la perception de sa valeur par les consommateurs et booster les ventes. Deux prix égaux mais affichés de manière différente ne seront probablement pas perçus de la même manière. Il existe quelques règles simples pour rendre attractif les prix et augmenter le chiffre d’affaires.

  • Afficher les chiffres après la virgule (les décimales) dans une police de taille réduite par rapport aux chiffres avant la virgule peut renforcer l’idée d’un prix bas car l’attention est minimisée sur le deuxième lot de chiffres évoqué à l’instant. Cette stratégie, combinée au charm pricing, est une excellente tactique pour les e-commerçants. 
  • Le regard humain à tendance à se diriger vers la droite, surtout sur les écrans. Un prix affiché à droite a dès lors plus de chance d’être visible qu’un prix à gauche. 
  • La psychologie des couleurs démontre que la palette de couleurs choisie peut influencer l’attractivité de votre prix. Nous avons une perception positive ou négative des couleurs en fonction de notre culture, notre éducation, etc. Il n’y a pas de couleurs miracles, mais en fonction de la cible, de l’implémentation géographique, utiliser des couleurs associées à des émotions positives rend le prix plus sympathique pour les clients. 

Votre stratégie de tarification avec Retail Shake

Vous souhaitez élaborer prochainement une stratégie de tarification ? Retail Shake, expert en veille concurrentielle, propose une solution qui scrape au quotidien les données concurrentielles dont les données tarifaires de centaines d’enseignes et de milliers de marques. 

Journée Mondiale du Blog : Le top 3 de nos articles à lire

illustration de la journée mondiale du blog

Aujourd’hui le 31 août, on célèbre la journée mondiale du blog. C’est l’occasion de revenir sur l’origine de ce concept mais aussi sur les top articles de notre blog. 

Le premier blog a été créé en 1993 par Tim Berners en même temps qu’il créa la World Wide Web. Il s’agit d’une contraction entre les mots “web” et “log”. En anglais, “log” désigne un journal de bord. Le mot “Blog” signifie donc littéralement un journal de bord sur Internet. Aujourd’hui, le blog a une importance capitale pour les entreprises, les politiciens, les célébrités et même les particuliers. Nouvelle arme marketing et de communication, la blogosphère regorge de ressources infinies et variées.

Pour marquer cette journée mondiale du blog, nous avons sélectionné pour vous, les trois articles du blog de Retail Shake qui ont eu le plus de succès auprès de nos lecteurs. 

N°1 : L’essentiel à savoir sur votre veille tarifaire

La première place revient à notre article sur l’essentiel de la veille tarifaire. Si vous êtes débutant dans la veille, cet article très pédagogique vous montrera comment procéder pour réussir facilement votre veille tarifaire : définition du périmètre concurrentiel, collecte des données, correspondance des produits (matching), analyse, prise de décision, passage à l’action.  On vous détaille toutes les étapes pour développer votre stratégie commerciale de manière très efficace.

Pour les plus confirmés, cet article est une bonne piqûre de rappel sur les bases tout aussi essentielles quand on se prête à l’exercice. 

(Re)Découvrez ici l’essentiel à savoir sur votre veille tarifaire.

N°2 : Comment bien choisir les photos de vos fiches produits ?

Le deuxième article le plus consulté de notre blog est un article sur comment bien choisir les photos de sa fiche produit. Aujourd’hui, la photo est un des éléments clés de la fiche produit. Elle influence fortement le choix des consommateurs qui font leurs achats en ligne. A défaut de pouvoir toucher un article, les clients veulent voir à quoi un produit ressemble avant de finaliser leur achat. C’est pour cela, qu’un produit qui n’a pas de photo a peu de chance de trouver son acheteur. Sans photo, difficile de faire confiance.

Dans notre article top 2, on vous explique l’importance de la photo pour vos performances de vente, les techniques d’optimisation de vos photos pour vos clients et pour les moteurs de recherche et comment Retail Shake vous aide à choisir les photos qui font vendre.  

(Re)Lisez ici l’article comment bien choisir les photos de sa fiche produit.

N°3 : Distribution Numérique : Le KPI de la grande distribution

Nous clôturons notre top 3 avec notre article sur la Distribution Numérique, un KPI clé de la grande distribution. Très utilisé par les marketeurs de la grande distribution, le calcul de la Distribution Numérique (DN) permet de connaître le pourcentage de magasins dans lesquels  les produits d’une entreprise sont présents et ainsi mesurer et ajuster l’efficacité de la politique de référencement adoptée. Cet article vous montre comment calculer la Distribution numérique d’un produit. Elle présente aussi les limites de la Disponibilité Numérique et comment notre application Retail Shake automatise votre Distribution Numérique et celle de vos concurrents. 

(Re)Consultez ici tout ce qu’il y a à savoir sur la Distribution Numérique