Tout ce que vous devez savoir sur l’optimisation du merchandising ! 😉💡

Définition du merchandising

Le merchandising regroupe l’ensemble des techniques d’optimisation ayant trait à l’allocation des surfaces d’exposition des produits dans les points de ventes (PDV) et à la présentation de ces produits aux consommateurs. Le but principal est de maximiser les ventes et d’optimiser votre gamme de produits.

L’agencement de votre magasin répond à des règles de merchandising pointues et influencent fortement le développement de votre commerce. Il s’agit d’une démarche marketing qui consiste à optimiser la présentation des produits afin d’être le plus rentable possible.

Capture d'écran de notre outil. On peut voir différentes photos de merchandising linéaires dans une enseigne.

Les piliers du merchandising

Merchandising de séduction

Désigne l’agencement d’un espace de vente en globalité. Cela passe de l’animation commerciale à la décoration de vitrine en passant par le mobilier d’agencement et la signalétique. Le principe est de séduire le client à travers un univers, une ambiance unique.

Merchandising de gestion

Cet axe désigne l’espace alloué aux linéaires en fonction de la surface de vente et de la largeur de l’assortiment. Bien positionner le produit est aujourd’hui essentiel pour être vu et acheté.

  • A quelle hauteur placez vous le produit que vous souhaitez vendre ?
  • Comment est-il placé par rapport au client ? En face, à hauteur des yeux ? Vers le bas (entrée de gamme) ou bien vers le haut (haut de gamme) ?
  • Comment le met-on en avant ? Décor sur le linéaire ?

Merchandising d’organisation

Désigne l’organisation d’un assortiment dans un point de vente par thème ou par famille de produits. Penser à rythmer la présentation pour éviter l’effet de masse uniforme. Actuellement l’assortiment se veut structuré, il doit raconter une histoire à travers le choix des coloris, des matières, etc…

Différentes étapes des aménagements du PDV (merchandising)

Tout d’abord, l’entreprise étudie le marché potentiel de la zone dans laquelle est situé le PDV puis évalue l’attractivité commerciale de ce dernier. Ensuite, elle se doit de préciser l’aménagement du PDV de manière à être la plus performante possible lors de son ouverture.

Ce travail nécessite une réflexion en 4 étapes :

  1. Définir l’assortiment proposé à la clientèle.
  2. Identifier la localisation des rayons dans le PDV.
  3. Implanter les produits dans les linéaires.
  4. Mettre en place une procédure de contrôle qui assure la meilleure rentabilité des linéaires.

1. Définir l’assortiment proposé à la clientèle

L’assortiment est constitué par l’unité commerciale des produits proposés par l’entreprise à ses clients. On l’appelle également mix-produit. Il doit être nécessaire et suffisant pour satisfaire les besoins des clients.

Il se définit à travers 3 dimensions :

  • Longueur : nombre total de références proposées par l’entreprise. Par exemple, tous les luminaires chez Leroy Merlin.
  • Largeur : nombre de besoins différents que l’assortiment pourra satisfaire. Par exemple, suspension, spot, lampadaire et applique murale.
  • Profondeur : nombre de possibilités différentes que l’entreprise a dans son assortiment afin de satisfaire un même besoin.

2. Mettre en place le linéaire dans le PDV

Pour mettre en place le linéaire dans le PDV, il faut définir des zones chaudes et des zones froides (fond du magasin, là où le client met le plus de temps pour aller), les zones de circulation, le sens des gondoles (positive ou négative), les zones attractives généralement dédiées à l’animation commerciale (tête de gondole, podium, table, silhouette sur mannequin).

Il est nécessaire également de savoir comment :

  • Inciter le client à se déplacer pour favoriser les achats imprévisibles et spontanés.
  • Eviter le vol et les démarques inconnues.
  • Limiter les manutentions.
  • Optimiser les quantités stockées préhensibles par le client pour faciliter le libre service.

3. La mise en place des produits

La surface occupée par un produit dans un linéaire se mesure en fonction de deux éléments. D’une par, le linéaire au sol qui concerne la longueur au sol occupée par le produits et le linéaire développé qui concerne, quant à lui, le nombre de niveaux occupés par le produit.

Le Visual merchandising est une activité qui s’occupe de l’organisation visuelle des zones de vente. Elle peut être définie comme l’art de mettre en scène les produits en conciliant des objectifs d’efficacité commerciale, d’esthétisme et d’image d’enseigne. Il s’appuie notamment sur la mise en place d’un book merchandising qui se doit d’être la référence de mise en œuvre avec des photos, des croquis, un planogramme et une nomenclature de l’agencement.

4. Optimisez votre merchandising en magasin

Les points de vente ont encore un très bel avenir devant eux. En effet, ils restent stratégiques dans le parcours client et garder votre client fidèle. Nous vous proposons une nouvelle façon de surveiller les bonnes et mauvaises pratiques de vos collaborateurs, comme celles de vos concurrents.

Retail Shake vous permet de partager vos best practices merchandising auprès de votre communauté (autre magasin, centrale, fournisseur…).

Capture d'écran de notre outil. On peut voir différentes photos de merchandising linéaires dans une enseigne.
Voici un exemple d’utilisation : 
Irwan, chef de rayon au Leroy Merlin Ajaccio, a publié sur Retail Shake des photos de ses linéaires luminaires. Sa communauté (la centrale et les autres magasins) peut aimer, commenter et partager ses réalisations. 

Vous souhaitez optimiser vos gammes, prendre rapidement les bonnes décisions et avoir une photo temps réel de votre espace concurrentiel ?

Offre d’emploi : Tech Lead / futur CTO

Retrouvez notre offre d’emploi sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/jobs/view/2005421142/

Que faisons-nous chez Retail Shake ?

Retail Shake donne des super-pouvoirs aux professionnels du retail !

C’est une application sur abonnement (SaaS) dédiée aux pros de la grande distribution (généraliste ou spécialisée), aux marketplaces ainsi qu’aux marques, quelque soit leur domaine d’activité ! Elle permet aux équipes de suivre leur positionnement et leur marketing-mix (4P) sur le marché et d’être alertées en temps réel : prix, promos, stocks et photos…

Nous venons de finaliser notre première levée de fonds, et avons maintenant les moyens de nos ambitions ! Depuis 18 mois, le fondateur, Irwan, a construit l’architecture technique avec ses petits bras et formé 3 développeurs juniors pour lancer l’équipe. Nous recherchons maintenant un tech lead talentueux et ambitieux pour rejoindre l’aventure et nous aider à accélérer.

Notre stack tech :

  1. Web Front et back-end : PHP, Javascript, MySQL (+ Bootstrap, jQuery, Smarty, Leaflet), Apache SolR, Spark
  2. Mobile : React Native (Expo)
  3. Scraping : Scrapy, Selenium, Python
  4. Reconnaissance d’image et machine learning : Tensorflow, OpenCV
  5. Serveurs : DigitalOcean, Amazon AWS, OVH.
  6. Environnement : GitHub, Visual Studio Code, Slack
  7. Monitoring et QA : Uptime Robot, Selenium

Vous serez responsable de…

  • Build : animer la roadmap, stratège de l’architecture et de la conception générale de la plate-forme, être à l’écoute des besoins, construire et écrire le code des évolutions
  • Deploy : animer l’intégration continue des applis et des data (actions GitHub et scripts)
  • Run : exploiter une plate fiable, stable, disponible, sécurisée
  • Management : être le référent incontesté de l’équipe de développeurs et les faire grandir

En fonction de vos compétences, de vos ambitions et de votre projet professionnel, vous pourrez éventuellement devenir CTO associé.

Vos aptitudes et compétences

  • Esprit d’entrepreneur : motivé, ambitieux, visionnaire et aussi pugnace
  • Passionné de tech : être à la fois stratège et pragmatique tout en étant en veille
  • Sens du contact client : écouter les besoins, participer aux avant-ventes
  • Autonomie / rIgueur : livrer de la qualité, à temps, dans le budget
  • Goût du management : être leader, dévoué et aimer faire grandir son équipe
  • Une expérience dans le retail serait un vrai plus

Les conditions

Rémunération : 35-50K€ en fonction de votre profil + possibilité de primes et BSPCE (participation au capital)

Lieu : Euratechnologies (Lille) + télétravail

Durée : CDI.

Le process de recrutement

En 3 étapes : 

  1. Rencontrez le fondateur, Irwan
  2. Rencontrez l’équipe tech : Christophe, Clémence et Philippe
  3. Une journée d’essai au bureau (Euratechnologies Lille) avec test technique

L’essentiel à savoir sur votre veille tarifaire.

Avant de commencer, une définition de la veille tarifaire.

La veille tarifaire est une technique permettant à une entreprise, un distributeur ou une marque de surveiller régulièrement ou en permanence les prix pratiqués par ses concurrents sur le marché.

Il convient de comparer ce qui est comparable : prix TTC ou prix HT, prix avec ou sans frais de port, prix avec ou sans services inclus (ex : Amazon Prime ou Fnac+), prix dégressifs sur les sites B2B, etc.

Dernier point : cette veille tarifaire s’applique sur qui est visible des consommateurs, à savoir les prix de vente. Mais n’oublions pas qu’un commerçant analyse en parallèle ses prix d’achat afin d’optimiser ses marges. La structure des marges est parfois complexe car elle induit des notions du back-office achat et juridique : coefficient commercial, marge sur vente (« marge avant »), RFA, boni, et autres marges conditionnelles (« marges arrières »). Nous verrons cela dans un autre article.

Importance de la veille tarifaire pour une entreprise.

Aujourd’hui, il est important pour les distributeurs et les marques de rester compétitifs. Pour cela, il faut savoir ajuster sa politique de prix sur les produits qu’ils commercialisent. Et ce quelque soit le canal de distribution, que ce soit en magasin ou via Internet. Autrement dit, pour prendre les bonnes décisions, les marques doivent en permanence faire de la veille tarifaire, pour surveiller l’évolution des tarifs pratiqués par les distributeurs de leurs produits. De leur côté les distributeurs doivent surveiller les prix pratiqués de leurs enseignes concurrentes.

La veille tarifaire est donc indispensable pour développer sa stratégie commerciale de manière plus efficace.

Les 6 étapes de la veille tarifaire :

  1. Définition du périmètre concurrentiel
  2. Collecte des données
  3. Correspondance des produits (matching)
  4. Analyse
  5. Prise de décision
  6. Passage à l’action

Etape 1 sur 6 : Définition du périmètre tarifaire

La première étape de la veille tarifaire est de définir son périmètre tarifaire. Retail Shake vous permet de suivre les enseignes ou les marques qui vous intéressent. Pour cela, il suffit de cliquer sur le bouton « SUIVRE ».

Suivre une enseigne (ici l’enseigne Castorama) avec l’outil Retail Shake

Etape 2 sur 6 : La collecte de données

Retail Shake propose une veille tarifaire intelligente. Nos robots scannent en temps réel les pages produits de ses clients et de leurs concurrents sur internet. Notre solution scanne 4500 marques et enseignes.

Par exemple, on trouve sur la photo ci-dessous les fiches produits d’une suspension de la marque Seynave dans 6 enseignes : Leroy Merlin Italy, Leroy Merlin France, Weldom et Brico. 

Les fiches produits d’une suspension de la marque Seynave dans l’outil Retail Shake.

Etape 3 sur 6 : Correspondance des produits (matching)

Notre intelligence artificielle récupère l’ensemble des catalogues produits commercialisés sur le marché. Puis elle établie automatiquement, une correspondances entre ces produits, c’est ce qu’on appelle le product matching. Pour cela, elle utilise les codes barres (GTIN, EAN, UPC), les références fournisseur et la reconnaissance des images. En cas de doute, Retail Shake calcule un score de similarité pour vérification.

Etape 4 sur 6 : L’analyse et vos indices de prix

Retail Shake calcule l’indice de prix pour votre enseigne et celui de vos concurrents. Vous êtes alors informés sur les enseignes concurrentes, le nombre de références communes avec elles ainsi que leurs indices prix.

Sur l’exemple ci-dessous, Retail Shake a calculé 48 indices prix pour Leroy Merlin. On remarque donc que l’enseigne ManoMano à 2828 références communes et un indice prix de +97.86 par rapport à Leroy Merlin.

Retail Shake a calculé 48 indices prix pour l’enseigne Leroy Merlin

Etape 5 sur 6 : Prise de décision

Une fois que l’on a collecté et analysé les informations sur sa veille tarifaire, on a de meilleures connaissances sur son environnement. Cependant, la veille tarifaire brute ne suffit pas pour prendre les bonnes décisions sur le court et long terme. Il faut croiser ça avec des aspects quantitatifs (stock et distribution numérique) et qualitatifs (avis clients, photos et textes, merchandising).

C’est en associant les 4 grands domaines du Marketing mix : produit, prix, communication et distribution, qu’une marque ou une enseigne est en capacité de prendre les bonnes décisions pour assurer son succès ou celui de son produit.

Exemples de prises de décisions liées à la l’analyse de la veille tarifaire :

  • Devoir baisser ces prix afin de rester compétitif.
  • Avoir l’opportunité d’augmenter ses tarifs en restant compétitif mais en augmentant ses marges commerciales.
  • Surveiller ses exclusivités et ses monopoles de distribution
  • Parfois, il sera crucial de renégocier les prix d’achat pour assurer votre compétitivité

Etape 6 sur 6 : Passage à l’action

Enfin, la dernière étape : Le passage à l’action. Le passage à l’action, c’est tout simplement les choses à faire dans le back office (centrale ou magasin). Le changement de prix, le référentiel produit (Product Information Management), ERP (catalogue electronique).

Vous souhaitez optimiser vos gammes, prendre rapidement les bonnes décisions et avoir une photo temps réel de votre espace concurrentiel ?

Marques indexées

Surveillez plus de 11 000 marques indexées !

Comment réaliser une veille commerciale totale ?

Voici un extrait des 11 000 marques présentes dans notre base de données. Avec votre outil Retail Shake, vous pouvez analyser leurs gammes, prix, référencement, merchandising, distributions numériques, stocks, photos, avis clients, etc. Des millions de données quotidiennes triées et indexées pour vous permettre de réaliser une veille commerciale intégrale et sans difficulté puisque l’intelligence artificielle vous présente des informations claires, simples, décodées et priorisées. En France et en Europe, effectuer des benchmarks complets selon vos critères de sélection.

logo de Aric

Aric

logo de Artemide

Artemide

logo de Atmosphera

Atmosphera

logo de Awox

Awox

logo de Boudet

Boudet

logo de Brilliant

Brilliant

logo de Briloner

Briloner

logo de Calex

Calex

logo de Chromex

Chromex

logo de Colours

Colours

logo de Conforama Steinhoff

Conforama steinhoff

logo de Corep

Corep

logo de Diall

Diall

logo de Eglo

Eglo

logo de Faro

Faro

logo de Fatboy

Fatboy

logo de Fermob

Fermob

Logo Fertiligene

Fertiligene

logo de Fischer & Honsel

Fischer & Honsel

logo de Flos

Flos

logo de Fontana Arte

Fontana Arte

logo de Forestier

Forestier

logo de Foscarini

Foscarini

Logo Gerflor

Gerflor

logo de Globo

Globo

logo de GoodHome

GoodHome

logo de Ideal Lux

IDEAL LUX

logo de Inspire

Inspire

logo de Koziol

Koziol

logo de La Case de Cousin Paul

La Case de Cousin Paul

logo de Lampenwelt

Lampenwelt

logo de Leitmotiv

Leitmotiv

logo de Lexibook

Lexibook

logo de Lexman

Lexman

logo de Light & Living

Light & Living

logo de Lucide

Lucide

logo de Lumicom

Lumicom

logo de Lumihome

Lumihome

logo de Lumisky

Lumisky

logo de Lussiol

Lussiol

logo de Mantra

Mantra

logo de Market Set

Market Set

logo de Martinelli

Martinelli Luce

logo de Massive

Massive

logo de Mathias

Mathias

logo de Megaman

MEGAMAN

logo de Menu

Menu

logo de Metropolight

Metropolight

logo de Müller Licht

Müller Licht

logo de Muuto

Muuto

logo de Newgarden

Newgarden

logo de Nordlux

Nordlux

logo de Osram

Osram

logo de Paul Neuhaus

Paul Neuhaus

logo de Paulmann

Paulmann

logo de Petite Friture

Petite Friture

logo de Philips

Philips

logo de Rabalux

RABALUX

logo de Red Cartel

Red Cartel

logo de Roger Pradier

ROGER PRADIER

logo de Sampa Helios

Sampa Helios

logo de Seletti

Seletti

logo de Seynave

Seynave

logo de Slide

Slide

logo de SLV

SLV

logo de Smartwares

Smartwares

logo de Starlicht

Starlicht

logo de Supraled

Supraled

logo de Sylvania

Sylvania

logo de Thomson

THOMSON

logo de Tibelec

Tibelec

logo de Tosel

Tosel

logo de Trio

Trio

logo de Umage (Vita Copenhagen)

Umage (Vita Copenhagen)

logo de VidaXL

VidaXL

logo de Wiz

Wiz

logo de Weber

Weber

logo de Wofi

WOFI

Logo Xanlite

Xanlite

Logo XXCELL

XXCELL

Retail : 4 tendances à retenir du Retail Euroshop 2020

Retail Shake est partie à la découverte du salon Euroshop qui se tenait du 16 au 20 février dernier à Dusseldorf !

Nous avons eu la chance de participer à cette grande messe triennale qu’est Euroshop à Düsseldorf. C’est « LE » salon mondial du Retail. Et c’était une learning expedition organisée par Business France avec nos collègues de Deewee, Alkemics, Alcmeon, Acteos et Belive.

1/ Retail : Priorité à l’expérience client

Plus que jamais, les retaillers ont compris que les magasins n’étaient plus seulement des points de vente mais aussi des lieux où on pouvait se rencontrer, se restaurer, trouver des produits, des réponses, des services mais aussi du plaisir et de l’étonnement.

 L'enseigne Edeka Zurheide propose des corners qui expriment avec force l'identité d'une marque : Haribo, Kinder, Ferrero.
L’enseigne Edeka Zurheide propose des corners qui expriment avec force l’identité d’une marque : Haribo, Kinder, Ferrero.
Et... oh surprise...  en son sous-sol, le restaurant gastronomique Setzkasten, n°1 de Düsseldorf !
Et… oh surprise… en son sous-sol, le restaurant gastronomique Setzkasten, n°1 de Düsseldorf !

2/ La reconnaissance d’images est prête pour le magasin

… pour payer…

Cette caisse Sunmi propose un paiement par reconnaissance de visage
Cette caisse Sunmi propose un paiement par reconnaissance de visage
Payez en cash, QR code ou 'Face pay'
Payez en cash, QR code ou ‘Face pay’

… pour compter les clients et suivre le trafic en magasin…

Photo d'un écran qui permet de suivre le trafic en magasin.

… pour surveiller les linéaires, les stocks et ruptures.

Captana par SES Imagotag
Captana par SES Imagotag

3/ Les bornes ne sont plus des gadgets

Combien de fois avons-nous pu voir de bornes ‘test’ en magasin, en panne ou débranchées ? Les cas d’usage sont maintenant clairs sur l’extension d’offre et sur les produits sensibles.

Ici, achat en caisse de cigarettes
Ici, achat en caisse de cigarettes
... ou de préservatifs, lames de rasoirs et médicaments.
… ou de préservatifs, lames de rasoirs et médicaments.

4/ L’information en linéaire devient reine

Voir toutes ces étiquettes électroniques de plus en plus sophistiquées m’a fait penser au monde des jeux vidéos. A l’époque des premières consoles portables, Nintendo avait sorti une Gameboy noir et blanc afin de privilégier l’autonomie et la portabilité. Maintenant, la Switch affiche des millions de couleurs en HD. On peut donc imaginer que ces étiquettes trois couleurs suivront une progression équivalente.

Photos des étiquettes électroniques qui deviennent de véritables fiches produits.
Les étiquettes électroniques deviennent de véritables fiches produits.
L'éventail des possibles devient immense, chez Pricer...
L’éventail des possibles devient immense, chez Pricer…
... ou SES Imagotag
… ou SES Imagotag
L'affichage s'adapte même à la charte de l'enseigne. Ici, une expression très glamour.
L’affichage s’adapte même à la charte de l’enseigne. Ici, une expression très glamour.