Réaliser son benchmark facilement en 6 étapes clés !

Le benchmark regroupe l’ensemble des analyses comparatives menées par une entreprise à différents niveaux. De cette manière, le benchmark est un outil marketing d’importance majeure pour le développement de toutes les structures économiques.

Si le benchmarking est parfois confondu avec la veille sectorielle, il est pourtant davantage poussé que cette dernière. Bien connaître le fonctionnement d’un benchmark concurrentiel et comment le réaliser sont des atouts majeurs pour la pérennité d’une business unit.

Par ailleurs, sur des marchés de plus en plus concurrentiels, il est stratégique de connaître avec précision les positions des différents acteurs. Ainsi, le benchmarking est une pratique qui permet d’affiner le business model de chaque entreprise. Découvrons comment la solution Retail Shake aide à performer dans ce domaine stratégique au long de ses 6 phases.

 Qu’est-ce qu’un benchmark ?

 

Quand on parle de benchmark, on pense surtout au benchmark concurrentiel “externe”. Dans ce cas, il s’agit d’un banc d’essai incluant des acteurs situés en dehors de l’entreprise. Cela dit, le benchmark peut aussi être mené en interne pour faire émerger les best practices ou corriger des carences.

Si l’on s’intéresse plus encore aux benchmark externes, on s’aperçoit qu’il en existe trois grands types :

– le benchmarking compétitif (ou concurrentiel) ; c’est le plus répandu. Dans ce type d’étude, il s’agit de se comparer aux leaders de son secteur. Nous verrons que la qualité de la veille tarifaire et des relevés de prix concurrence sont le point critique de ce type de benchmark.

– le benchmarking fonctionnel ; ici on s’intéresse à un service particulier de chaque organisation. Les entreprises comparées ne sont pas des concurrents directs, mais appartiennent au même secteur d’activité.

– le benchmarking horizontal (ou générique) ; dans ce type d’étude, on considère des acteurs de secteurs différents, reconnus pour leur expertise sur un sujet particulier.

En résumé, l’enjeu d’un benchmark c’est toujours de collecter les meilleures pratiques pour les appliquer.

De plus, la qualité des données collectées est le facteur de réussite du benchmark. La solution 360° de Retail Shake permet de faciliter le succès de cette étape. Découvrons les grandes phases opérationnelles de tout benchmark.

#1 Définir le périmètre de son benchmark

 Comme nous l’avons découvert, plusieurs types de benchmarks coexistent. En amont de toute étude, il est indispensable de bien cerner son périmètre et ses attentes. Cette phase préalable permet aussi de dégager les objectifs SMART du benchmark.

 #2 Bien connaître sa concurrence

Parfois, ce sont des conclusions tirées d’études préalables qui déclenchent la nécessité d’un benchmark. Aussi, la veille sectorielle et les relevés de prix concurrence sont des révélateurs précieux.

De la même manière, la veille concurrentielle, au niveau d’une marque ou d’une enseigne est stratégique pour réaliser un bon benchmark. En effet, la philosophie du benchmarking repose sur la connaissance fine de ses concurrents et de son secteur.

 #3 Collecter les données

Nous l’avons vu, le point critique d’un benchmark est la richesse et la fiabilité de la donnée. Retail Shake fournit un outil puissant et simple d’utilisation pour connaître les insights concurrentiels de nombreuses entreprises à travers des millions de références indexées.

Ainsi, la phase d’agrégation de la donnée s’en trouve simplifiée et fiabilisée. Ce sont deux atouts incontournables pour le succès du benchmark concurrentiel.

 

#4 Étudier les résultats en profondeur

Les résultats d’un benchmark compétitif font émerger différents écarts. En fonction de l’étendue de l’étude, plusieurs signaux sont concernés. C’est la compilation de ces différentes données qui est mise en forme, à l’aide de diagrammes en radar par exemple.

#5 Définir des plans d’action

Le benchmark s’avère aussi être un puissant outil de management. En partageant les résultats avec les collaborateurs, le benchmark est un levier de co-construction de la stratégie. Intuitive et agile, Retail Shake est l’application parfaite pour aider à susciter l’adhésion des équipes au quotidien.

 #6 Mesurer la performance des décisions

Enfin, la poursuite des objectifs est le gage opérationnel du benchmark. En proposant une solution de veille sectorielle légère et simple d’utilisation, Retail Shake est l’application réactive qui permet de monitorer l’impact de sa chaîne décisionnelle.

 

Vous souhaitez doter vos équipes d’un outil puissant et à 360° pour vous aider à réaliser votre benchmark et votre veille concurrentielle ? Demandez sans attendre une démo de notre app !